Produits entretien :

Les produits chlorés organiques, dits "stabilisés", sont les désinfectants les plus utilisés en piscine. Ils existent sous plusieurs aspects :

• Le chlore lent, sous forme de galets de 250 ou 500 grammes utilisés en traitement d’entretien sur plusieurs jours, dispense une teneur en chlore moyenne de 90%.

• Le chlore choc en pastilles de 20 grammes, très facile à doser. Exemple : en chloration choc, pour relever de 10mg/l le taux de chlore d’une piscine de 50m3, il suffit de compter 50 pastilles.

• Le chlore rapide V60, granulé à dissolution rapide, pour les chlorations choc et l’injection par pompe doseuse.

Le stabilisant protège le chlore contre le rayonnement UV du soleil, la chaleur et les forts brassages de l’eau : débordement, nages à contre-courant, toboggans, etc... Le chlore stabilisé constitue ainsi une réserve de chlore disponible dans la masse d’eau du bassin. Ceci garantit une désinfection régulière, sans odeur gênante, même à dose élevée. Les chlores stabilisés libèrent, en plus du chlore actif, environ 50% de leur poids sous forme de stabilisant hydrolysé (l’acide isocyanurique), qui ne disparaît pas et s’accumule dans l’eau. Lorsque le taux de stabilisant accumulé devient excessif, la libération régulière du chlore actif est bloquée et l’action désinfectante est ralentie. Aussi, pour limiter l’élévation du taux de stabilisant, Océdis vous recommande l’emploi de PCH, chlore non stabilisé, pour tous les traitements d’appoints et les chlorations chocs.

Quam ob rem ut ii qui superiores sunt submittere se debent in amicitia, sic quodam modo inferiores extollere. Sunt enim quidam qui molestas amicitias faciunt, cum ipsi se contemni putant; quod non fere contingit nisi iis qui etiam contemnendos se arbitrantur; qui hac opinione non modo verbis sed etiam opere levandi sunt.Quam ob rem ut ii qui superiores sunt submittere se debent in amicitia, sic quodam modo inferiores extollere. Sunt enim quidam qui molestas amicitias faciunt, cum ipsi se contemni putant; quod non fere contingit nisi iis qui etiam contemnendos se arbitrantur; qui hac opinione non modo verbis sed etiam opere levandi sunt.